Appel d’offre pour la construction (...)

Watten
Une bouffée de dépaysement entre Flandre et Artois

Appel d’offre pour la construction d’un bloc de sanitaires au groupe scolaire Brachet (...)

  • Menu

  • Vous êtes ici: Accueil du site > La ville > A propos de la commune

    A propos de la commune


    Watten est une commune du Nord (59), faisant partie du Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale, du marais Audomarois réserve de biosphère de l’Unesco et zone Ramsar, du réseau Espaces fortifiées, de la Communauté de Communes des Hauts de Flandre, du SIVOM des Rives de l’Aa et de la Colme, et du Pays des Moulins de Flandre.

    Description et chiffres clés

    JPEG - 78.9 ko

    Watten forme avec sa « Montagne » de 72 mètres d’altitude, le maillon le plus occidental de la chaîne des Monts de Flandre, à l’histoire riche et au patrimoine naturel remarquable.

    La commune compte un site classé, quatre monuments historiques et deux Znieff. La ville s’est développée le long de l’Aa, fleuve canalisé depuis plusieurs siècles et frontière historique traversant le marais Audomarois. La présence de l’eau est encore fortement visible à Watten dans le tracé des ses rues issues d’anciens canaux. Le chemin de fer a ensuite permis le développement de l’industrie wattenaise. La ville est aujourd’hui desservie par des routes départementales, une ligne de chemin de fer et le canal à grand gabarit. C’est un belvédère naturel à la croisée de quatre paysages régionaux : Flandre maritime, Flandre intérieure, Artois et Audomarois.

    Chiffres-clés

    - Superficie : 732 hectares
    - Surfaces boisées : 200 hectares
    - Marais : 2% de la superficie
    - Population : 2604 habitants
    - Densité : 356 hab/km²

    Partenaires

    Liste de nos partenaires
    Communauté de Communes des Hauts de Flandre

    http://www.cc-hautsdeflandre.fr/

    La Communauté des Hauts de Flandre est issue de la fusion des Communautés de Communes du Canton de Bergues, de l’Yser, de la Flandre et de la Colme.

    Permanences sans rendez-vous le vendredi de 14h à 15h30 d’André Figoureux, Président :
    - 23 juin, pôle de Bergues, 468 rue de la Couronne de Bierne
    - 30 juin, pôle d’Hondschoote, 4 avenue du Quai
    - 7 juillet, pôle de Wormhout, 7 Candaele Straete
    - pas de permanence le 14 juillet au pôle de Cappellebrouck

    Pour tout renseignement contactez Mme Trawinski au 03.28.68.29.78

    SIVOM des Rives de l’Aa et de la Colme

    http://www.sivomaacolme.fr/

    Le Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple (SIVOM) des Rives de l’Aa et de la Colme est une intercommunalité fédérant 16 communes autour de compétences à la carte dont les principales sont le tourisme, l’assainissement, l’insertion socio-professionnelle des jeunes, et le développement et la promotion de toutes activités de loisirs de plein air, culturelles, sociales et touristiques.

    Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale

    http://www.parc-opale.fr/

    Le Parc naturel régional est un espace de vie préservé doté d’un patrimoine naturel, paysager et culturel remarquable, à protéger, en lien avec les différentes acteurs d’un territoire.

    RAMSAR

    http://www.ramsar.org/

    La Convention sur les zones humides d’importance internationale, appelée Convention de Ramsar, est un traité intergouvernemental qui sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources.

    Réserve de Biosphère UNESCO

    http://www.unesco.org/new/fr/natural (...)

    Le Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB) est un programme scientifique intergouvernemental visant à établir une base scientifique pour améliorer les relations homme-nature au niveau mondial. Lancé au début des années 70, le MAB propose un agenda de recherche interdisciplinaire, encourage le renforcement des capacités et a pour principaux objectifs de réduire la perte de biodiversité et d’en traiter les aspects écologiques, sociaux et économiques.

    Office du tourisme Hauts de Flandre

    http://www.ot-hautsdeflandre.fr/

    L’Office de Tourisme, service d’intérêt public, assure l’accueil, l’information touristique, s’efforce de susciter l’animation et contribue, en liaison avec les collectivités, à la défense et à la mise en valeur des richesses naturelles, culturelles et de loisirs. Le bureau de Watten Tourisme fait partie des accueils avec Bergues, Esquelbecq, Hondschoote, Volckerinckhove, et Wormhout.

    - Le guide 2017-2018 : http://www.calameo.com/read/0047152...

    Association pour la mise en valeur des espaces fortifiés

    http://www.espaces-fortifies.com/

    L’Association pour la mise en valeur des espaces fortifiés de la région Nord- Pas-de-Calais coordonne les efforts des sites et villes fortifiées pour la valorisation de leurs remparts en menant une action concertée de sensibilisation et d’animations des sites fortifiés.


    Carte interactive

    JPEG - 115 ko
    Rue de Dunkerque

    Blottie au creux de la « Montagne », la ville s’est développée le long de la vallée et de l’Aa. Le fleuve qui sert depuis longtemps de frontière est canalisé depuis le XIIe siècle, et passait au cœur de la ville, par l’actuelle rue de Dunkerque, jusqu’à sa mise à grand gabarit au XIXe siècle.

    La présence de l’eau est encore visible dans les noms de Wattendam ou Loverstel. Les voies de communication ont permis le développement industriel de la ville : canal à grand gabarit, voie de chemin de fer, et routes départementales. Watten est une commune située à la croisée de quatre entités géographiques différentes : la Plaine maritime flamande, la Flandre intérieure, le marais Audomarois et l’Artois.

    CLIQUEZ-ICI POUR AGGRANDIR LA CARTE INTERACTIVE

    Cliquez sur les points pour voir le descriptif.

    Vues de la commune

    • La tour de l'abbaye
    • Le moulin de la Montagne
    • L'église Saint Gilles
    • Le marais Audomarois
    • Le bastion du moulin
    • La nef de l'église
    • Détail du vitrail central de l'église Saint-Gilles
    • Péniche sur l'Aa
    • La Maison des Archers
    • Le belvédère du tir à l'arc
    • Le bois de l'abbaye
    • Le moulin en pierre
    • Le site de l'abbaye
    • Le terrain de tir à l'arc
    • Le moulin de la Montagne
    • La halte fluviale
    • L'église Saint-Gilles
    • Le sentier de la Montagne
    • La résidence Albert Denvers
    • Les ânes sur le bastion du moulin
    • Course cycliste devant le moulin

    Dates clés

    JPEG - 254.9 ko
    L’abbaye de Watten

    Watten, dont le nom signifie « passage à gué », a su conserver et entretenir les vestiges des siècles qui font sa fierté.

    Lorsque la mer couvrait encore ses terres aujourd’hui bâties et cultivées, des peuplades romaines avaient choisi de s’établir à Watten, elles furent détrônées par les francs, eux-mêmes chassés par les normands qui détruisirent la ville en 881. C’est la présence monastique qui sauva Watten de l’abandon. Un prêtre décida en 1072 de fonder un monastère sur la Montagne de Watten. Au cours des siècles, la cité fut l’enjeu de nombreux combats et subit les discordes entre souverains de France, d’Angleterre, de Flandre et d’Espagne auxquels elle appartint alternativement jusqu’en 1678 date de son retour définitif à la France. Dès la fin du XIXe siècle, la cité connut une industrie florissante (tuilerie, filature, chantiers de bateaux), dont l’essor fut facilité par la position géographique de la ville, carrefour de voies de communications.

    Retrouvez les dates qui ont marqué la commune !

    53 av.-J.C. Les Romains chassent les Ménapiens de Watten
    Ier-IIIe siècle Les romains construisent une voie militaire à Watten conduisant vers Cassel et Boulogne-sur-Mer
    Ve siècle Les Francs chassent les Romains de Watten après deux années de combat
    VIIe siècle L’Aa est connue comme navigable entre St-Omer, Watten et Gravelines
    772 Watten est citée comme lieu ancien de Flandre
    831 Watten est connue sous le nom de « Villa Guadannia »
    874 Présence d’une chapelle dédiée à Saint-Riquier
    881 Watten est détruite par les Normands
    1072 Création de l’abbaye par Olfride et Robert le Frison
    1097 L’abbaye est consacrée à Notre-Dame
    1112 Watenes dans le Cartulaire de Bourgourg
    1168 Décès du comte de Flandre Thierry d’Alsace, enterré à Watten
    1236 Création de l’église paroissiale Saint-Gilles, dans le bourg
    1296 Robert II, comte d’Artois, attaque Watten
    1302 Défaite des Flamands face aux Français à Watten
    1315 Watten se dote d’une organisation municipale
    1428 Création du marché
    Fin XVe siècle Reconstruction de l’abbaye
    1566 Destruction du mobilier de l’abbaye par les révoltés protestants
    1608 Arrivée des Jésuites anglais à l’abbaye
    1644 Construction des fortifications par l’armée de Louis XIV
    1659 Watten est rendue à l’Espagne avec le Traité des Pyrénées
    1678 Watten devient définitivement française avec le Traité de Nimègue
    1763 Les Jésuites anglais quittent le monastère
    1769 Destruction de l’abbaye (sauf la tour et les murs d’enceinte) par l’évêque de St-Omer
    1789-90 A la Révolution, Watten dans le département du Nord
    1800 Le clocher de l’église St-Gilles tombe lors d’une tempête
    1852 Création de la filature Vandesmet
    1912 Implantation des Tuileries du Nord
    1914-18 Watten échappe à l’invasion allemande. Occupation des troupes françaises et britanniques
    1939-40 Cantonnement de troupes françaises et du génie anglais
    25 mai 1940 Entrée de l’armée allemande à Watten
    6 septembre 1944 Libération de Watten
    1960 Fermeture des Tuileries du Nord
    1977 Fermeture de la filature Vandesmet
    1994 Un nouveau mécanisme est posé pour le moulin à vent
    2008 La tour de l’abbaye est rétrocédée à la Commune par l’Etat

    Cartes postales anciennes de la commune

    • Watten - Rue de la Gare
    • Panorama général
    • Descente de la Montagne
    • Panorama côté Wattendam
    • La Tour
    • Le moulin
    • Le moulin de la Montagne
    • Le moulin de la Montagne et son meunier
    • Panorama de Watten
    • La Rue de Dunkerque décorée
    • Vers la rue de Saint-Omer
    • Passage d'un train royal anglais
    • La Gare
    • Route de Dunkerque
    • Chantier de construction de bateau sur l'Aa
    • Le pont tournant sur la Colme dit Pont Cockel
    • La passerelle de la Bombe
    • L'écluse et le pont de Wattendam
    • La passerelle
    • Le calvaire et les fonds baptismaux
    • Intérieur de l'église
    • Autel de la Vierge
    • Rue de l'Eglise
    • L'église
    • Le marais à l'Overstel
    • La Houlle : le Coin Aimé
    • Chantier de bateaux Morette
    • La Houlle
    • La Houlle à Watten
    • Les marais
    • A la Belle vue de la Montagne
    • Le Mont et l'Abbaye
    • La Tour de l'Abbaye
    • Hostelerie de la Montagne
    • La Tour de l'Abbaye
    • La Tour et la ferme de l'Abbaye
    • La Tour vue du côté ouest
    • Le plateau de la Montagne et le moulin
    • La Place
    • Grand' Place et rue de l'Eglise
    • La Place
    • La rivière La Bombe
    • Le double pont fixe et la perche de tir à l'arc
    • La rivière de l'Aa à L'Overstel
    • Ancienne rivière de la Colme
    • La Tour de l'Abbaye vue de côté
    • La Tour de l'Abbaye
    • Le Chateau de la Montagne
    • Intérieur de l'église
    • Un coin de la rue principale
    • La poste et le monument aux morts
    • L'hospice et l'église
    • Entrée de Watten et vue de l'hospice
    • Cité Saint-Michel
    • Route de Millam
    • Procession
    • Maison Hennion-Vautorre
    • La salle Saint Gilles
    • Institution du Sacré Choeur
    • L'harmonie
    • Place de la République
    • Magasin Devey
    • Coopérative l'Amicale
    • La filature Vandesmet
    • Watten vue du rivage de l'Aa
    • La gendarmerie (aujourd'hui mairie)
    • La rue Saint Antoine
    • L'école libre
    • Le monument des enfants morts pour la patrie
    • L'Harmonie Batterie l'Amicale en 1975
    • L'Harmonie Batterie l'Amicale en 1973
    • L'Harmonie Batterie l'Amicale en 1951
    • L'Harmonie Batterie l'Amicale en 1952
    • Jour de marché

    Statistiques d’état civil

    Au cours de l’année 2016, le service etat-civil de Watten a enregistré :

    - 18 naissances (enfants nés à l’extérieur dont les parents sont domiciliés à Watten)
    - 42 décès
    - 6 mariages

    Quelques comparaisons...

    Les statistiques d’état-civil dans l’histoire :

    AnnéeNaissancesDécèsMariages
    2016 18 42 6
    2015 19 34 9
    2014 31 39 14
    2013 29 32 13
    2012 33 46 15
    2011 30 30 19
    2010 32 50 13
    2009 25 37 14
    2008 32 40 11
    2007 37 27 17
    ...
    1957 48 38 18
    ...
    1915 49 84 5
    1914 65 58 16
    1913 71 43 20
    1912 65 38 29
    ...
    1857 48 52 16
    ...
    1789 - 35 16
    ...
    1760 - 22 7
    ...
    1689 14 8 11
    ...
    1640 42 16 13
    ...
    1622 34 7 8
    ...
    1597 20 - -

    English - Nederlands

    English

    WATTEN is, with its « mountain » of 72 meters above the sea level, the last part of the « Monts des Flandres ».

    With a rich past, our town has kept the time traces. First came the roman people, when the sea was covering a wide part of the region ; then the « Frans » and the « Normands » who wiped out the town in 881. Watten, saved thanks to the monastic presence, has been choosen by a foreign priest to be a monastery location. Full of History, the ABBEY’S TOWER still can be visited today. During centuries, the town had been torn between differents sovereign, and became definitively French in 1678.

    The XXth century has been the time of florishing industry thanks to Watten’s position, at the crossroad of communications. The WINDMILL, near the Abbey’s tower at the top of the mountain, was built in the XVIIIth century. It stopped working in 1930 and was used as an observation point by the german army in the forty’s. Completely refurbished, it belongs to the commune and is now opened to the public who can tast the flour of « Watten’s mountain Windmill ».

    Built in 1236, the tower of SAINT GILLES’CHURCH is a real pleasure for the eyes. You will find inside some of the Abbey’s furniture. Walking along the Aa canal, you will reach the lock still working with barges, unless you choose to go for a walk along the hiking route « GR 128 » across mounts, contryside and woods.

    Nederlands

    De Watenberg met zijn 72m behoort tot de keten van de Vlaamse Bergen.

    Aan zijn voet ligt de stad voor de Vlaamse vlakte en dichtbij de moerassen rond Sint-Omaars. Watten heeft overblijfselen van zijn verleden bewaard. Vroeger was de plaats bezt door de Romeinen. Op de Watenberg in 1072 een abdij gebouwd. De kerktoren die vaandaag nog te zien is dateert uit de XVde eeuw. Watten werd vaak overvallen door troepen van verschillende vortsen di sterk naar het gebied en de Watenberg -een idale uitkijkpost- verlangden. De stad werd pas in 1678 door het Verdag van Nijmegen definitief bij Frankrijk ingelijfd.

    Men zal in Watten ook een windmolen uit de XVIIIde eeuw kunnen ontdekken. De molen werd in 1988 grondig gerestaureerd en kan nu weer malen.

    De toren van de St-Gillisparochiekerk is ook bezienswaardig. Hij dateert uit de XVde eeuw. De stad gelegen op enkelen kilometers van Sint-Omaars en zijn moerassen, aan de rechteroever van de A, niet ver de kust vormt ook een zeer aanhename verblijfplaats. Daar kunt u gerust hengelen, wandelen, paardrijden, fiesten en op de A varen. Watten : een echte andere omgeving tussen Vlaanderen en Artezië.



    Site réalisé avec SPIP | Mentions légales | Plan du site | Dernière mise à jour: le 18/08/17
    Place Vandenbergue – B.P. 11 59143 WATTEN (Nord) Tél. : 03.21.88.26.04 – Fax : 03.21.88.15.95 Email : mairie@mairie-watten.fr Horaires : Lundi-mardi-jeudi : 8h30-12h00 et 13h30-18h00 / Mercredi : 8h30-12h00 (fermée l’après-midi) / Vendredi : 8h30-12h00 et 13h30-17h00.
    • Watten est une commune du Nord (59), faisant partie du Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale, du marais Audomarois réserve de biosphère de l’Unesco et zone Ramsar, du réseau Espaces fortifiées, de la Communauté de Communes des Hauts de Flandre, du SIVOM des Rives de l’Aa et de la Colme, et du Pays des Moulins de Flandre.